Un pourcentage significatif des demandes d’aide des hommes se trouve associé à la rupture conjugale et/ou parentale. Il arrive qu’un nombre élevé de ces hommes attend jusqu’à l’apparition d’un état de crise avant de faire appel à l’aide. La manière d’exprimer la détresse lors de la rupture amoureuse (ex : colère, blâme, sentiment d’injustice, minimisation du problème, retrait silencieux) peut parfois créer une situation de risque  pour l’intégrité physique et mentale des conjoints, des conjointes et des enfants (apparition d’idéations ou de comportements destructeurs). 

L’intervention vise à résorber la crise, à favoriser un retour à l’équilibre émotionnel et à amorcer un processus de prise de conscience des enjeux de la perte conjugale/familiale afin de mieux s’adapter à cette nouvelle situation de vie. L’intervention de CONVERGENCE lors de ruptures conjugales/familiales se fait en complémentarité avec le programme de suivi étroit auprès des personnes suicidaires des CSSS.

Les pères en rupture parentale peuvent parfois vivre un sentiment d’injustice par rapport aux décisions légales concernant la garde des enfants. Les pères peuvent avoir une perception défavorable par rapport à leurs propres capacités parentales. Ils peuvent rencontrer une diminution considérable de leur contact avec leurs enfants après la séparation et éprouver la perte de leur sens d’identité en tant que père. Le sentiment de découragement relié à cette situation augmente le risque du désengagement paternel, marqué par l’exacerbation de la perturbation de ces pères et de celle de leurs enfants.

CONVERGENCE offre un service d’information et de sensibilisation sur l’adaptation au choc psychologique de la rupture familiale, les réactions et besoins des enfants, les droits parentaux, la médiation familiale, la réduction des conflits avec l’ex-conjointe et l’adaptation à la nouvelle vie de coparentalité.

Pour toute la région de la Gaspésie (855) 866-4455