Conflit ou violence?

L’intimité relationnelle inhérente à la vie conjugale constitue une réalité complexe. Elle est souvent caractérisée par l’apparition de différences sur le plan des valeurs, des attitudes et des comportements hérités, construits et exprimés par chaque conjoint. De plus, ces différences se trouvent enchevêtrées avec les différences de personnalité de chacun et avec les attentes divergentes de l’un vis-à-vis l’autre. Il est normal que cet ensemble de différences mène parfois à des conflits de couple. L’importance et l’intensité affective de ces conflits dépendent de la façon adoptée par chaque conjoint pour y faire face. Beaucoup de couples arrivent à trouver un mode adéquat de résolution des conflits. 

Par contre, chez certains couples les conflits font escalade vers une expression impulsive et agressive. Par exemple, un conjoint qui arrive difficilement à réguler les émotions éveillées par sa détresse personnelle peut projeter sa détresse sur sa conjointe. Il peut la blâmer d’être la source de sa frustration et de sa colère. Si le conjoint essaie d’éviter et de nier sa détresse personnelle de manière récurrente, la probabilité d’une dérive vers la transformation du blâme en mépris et en agressivité envers sa conjointe augmente.

Si cette dynamique malsaine n’est pas interrompue, elle peut causer d’importantes conséquences sur la victime et sur les enfants exposés à cette violence. L’agresseur risque de perdre leur confiance et de vivre dans la honte, la justification de ses actes et le secret face aux autres.

Principes directeurs

CONVERGENCE se positionne contre toute violence dans les relations intimes, qu’importe le genre ou l’orientation sexuelle de l’agresseur et de la victime.

L’approche de CONVERGENCE est fondée sur les principes de choix, de responsabilité et de la capacité de la personne à s’approprier ses ressources et son potentiel, afin d’exprimer sa détresse de manière appropriée, non-destructrice envers elle-même et les autres.

L’aide offerte est guidée par le développement d’une relation professionnelle, respectueuse, confidentielle et structurante avec la personne afin de favoriser la sécurité, la confiance et l’ouverture à explorer des difficultés personnelle, conjugale et familiale.

Vision et intervention qui tiennent compte de la complexité des relations conjugales et de la violence

Les services sont offerts par des intervenants s’inspirant des recherches scientifiques, des écrits professionnels, des meilleures pratiques, de l’expérience clinique, des formations spécialisées et des politiques gouvernementales dans les domaines de :

  • La violence conjugale et familiale
  • La rupture conjugale et familiale
  • La santé physique et mentale des hommes
  • Le processus de socialisation des hommes et l’adaptation de l’aide aux besoins particuliers des hommes

La première étape de l’aide consiste en une série de 3 entrevues d’accueil et d’évaluation. Cette étape permet l’établissement d’une alliance thérapeutique et la création d’un portrait psychosocial qui favorise l’identification d’objectifs de changement. Une lecture multifactorielle de la situation du client sur les plans personnel, relationnel, social et culturel permet d’adapter l’aide à la nature particulière de son problème. 

L’intervention individuelle ou de groupe s’appuie sur une approche multidimensionnelle qui tente de refléter la complexité des conflits et de la violence au sein des relations conjugales et familiales. Cette approche tient compte des réalités affectives, d’attachement et de transmission générationnelle, ainsi que des aspects problématiques du processus de socialisation masculine et féminine. Notre approche conceptuelle et clinique s’inspire des modèles humanistes, cognitivo-comportementaux, psychanalytiques et systémiques. Elle s’appuie sur l’entretien motivationnel afin d’augmenter la prise de conscience chez le client de l’importance du problème et le désir d’y faire face.

Exploration d’un éventail de thèmes associés à la violence

Un ensemble de thèmes sont explorés au cours d’un processus de suivi individuel ou de groupe, notamment :

  • La honte et le secret concernant le recours inadéquat à des comportements violents
  • Le cycle et l’escalade de la violence
  • La fonction du pouvoir et du contrôle dans les relations intimes
  • L’impact de la violence sur la victime, sur les enfants et sur l’auteur de la violence
  • L’écoute de soi-même et de l’autre, l’affirmation de soi
  • La gestion adéquate du stress
  • L’identification et l’expression des états affectifs sous-jacents aux comportements violents

  • Le développement de représentations réalistes et stables de soi-même et des autres 
  • L’acquisition de modes appropriés de communication et de résolution de problèmes personnels et conjugaux
  • L’impact du processus de socialisation masculine sur la santé mentale des hommes

  •  

    La déconstruction des attitudes négatives envers les femmes
  • L’exploration de l’intériorisation de certaines attitudes ou valeurs reliées à la violence dans la famille d’origine et la culture ambiante

Pour toute la région de la Gaspésie (855) 866-4455